(FR)

Né en 1989 à Roubaix, Simon Zara est artiste-chercheur, agrégé d’arts plastiques et actuellement doctorant en arts plastiques à l’université de Lille.
Diplômé en communication visuelle et en publicité, mais aussi en recherche arts plastiques à l'université de Strasbourg.
Il vit et travaille entre Strasbourg et Lille.

Il est affilié au CEAC (Centre d'Études des Arts Contemporains) de l'université de Lille, associé à l'ACCRA (Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques) de l'université de Strasbourg et membre du groupe de recherche “Cultures visuelles : médias, savoirs, fictions” (université de Strasbourg).

Simon Zara questionne par son travail théorique et plastique les régimes visuels dans lesquels nous naviguons quotidiennement. Il en extrait des images, en tant que matière première, pour mieux déconstruire leur langage et en ouvrir les possibles. Par des pratiques de détournement, de mashup, de hacking social ou de montage dialectique, il cherche à repenser leur structure, leur fonctionnement et leur relation avec le spectateur, essentiellement à travers le regard.
Le travail collaboratif est expérimenté à plusieurs niveaux dans sa démarche, qui cherche à redistribuer la hiérarchie entre les différents acteurs des projets artistiques et à défaire les « scénarios » culturels et sociaux.




(EN)

Born in 1989, in Roubaix, France. Visual artist-researcher and teacher, Simon Zara is now completing his PhD in visual arts in Lille University.
Graduate in graphic design and advertising, but also in visual arts research from Strasbourg University.
He lives and works between Lille and Strasbourg, France.

Simon Zara’s approach is a constant dialogue between theory and artistic practice in line of visual studies. His work questions visual regimes in which we navigate daily. He extracts images with the aim to deconstruct language and open field of possibilities. Through the practice of diversion, mashup, culture hacking, dialectical montage, he seeks to reveal their structure, their functioning and their relationship with the viewer, essentially through the gaze. Collaborative work is experimented on several levels in his approach, which aims to redistribute the hierarchy between different actors of artistic projects and to undo the cultural and social "schemas".