Postapocalyptic postcards
(depuis 2019)

Série de cartes postales en constante évolution, première édition, 50 exemplaires.

Alors qu’une certaine prise de conscience de l’urgence écologique semble s’étendre au-delà du cercle des experts et des militants, différents discours sur l’effondrement du climat et de la vie coexistent au sein du débat public. Dans ce contexte, l’emploi récurrent du terme Anthropocène trahit une conception idéologique qui tend à effacer les disparités sociales inhérentes à la destruction systématisée du vivant. Il paraît alors nécessaire de déterminer la responsabilité d’activités données, de certains acteurs économiques et politiques plutôt que se perdre dans une conception essentialiste de l’être humain.

Postapocalyptic Postcards est une série de cartes postales adressées aux sièges sociaux des principaux responsables du changement climatique : sociétés d’extraction d’énergie fossile, industries lourdes, secteurs des transports ou de l’agriculture intensive... Situer et nommer ces acteurs habituellement anonymisés derrière des titres, des logos ou des montages juridiques abstraits semble alors aussi dérisoire que fondamental.

Les visuels des cartes postales sont extraits des décors enrobant les marchés de Noël occidentaux (Strasbourg, Paris, Londres, Berlin...) récoltés et collectionnés par l'artiste depuis 2015. Une telle iconographie traduit une conception idéalisée d’un « espace sauvage pur » et prolonge la croyance en une distinction viable entre nature et culture. Ni authentiques, ni complètement artificiels, ces paysages de carte postale dépeignent un monde qui n’a jamais existé, un monde qui croit aux neiges et aux glaces éternelles.